Lorgues

 

 Histoire du lycée

Dans les années 1880, sous l'impulsion de Jules Ferry, ministre de l'Instruction publique, "l'école gratuite, laïque et obligatoire" se développa.
A Lorgues, l'enseignement secondaire des garçons était alors donné dans le vieux collège situé dans l'ancien couvent des trinitaires qui appartenait à la ville mais était géré par des professeurs libres et par une école religieuse, le pensionnat Saint Louis de Gonzague, tenue par les frères de St Gabriel.
Deux autres congrégations: les religieuses de la Présentation et celles de St Thomas de Villeneuve assuraient l'enseignement pour les filles.

 

 Pour répondre aux directives gouvernementales, la municipalité décida de construire un nouvel établissement dont les bâtiments seraient érigés place d'Entrechaux derrière une école de filles construite en 1882.
Les travaux débutèrent en novembre 1885 et l'établissement qui ouvrit en octobre 1887, sous le nom d'Ecole Primaire Supérieure, connût un réel succès.
L'EPS comprenait à ses débuts vingt élèves dont dix internes.

Dès 1890, on créa à l'école un cours d'agriculture et un laboratoire de chimie puis des ateliers. Elle devint École Primaire Supérieure Professionnelle et Agricole.
Par la suite, elle prépara les élèves aux concours des Arts et Métiers, de l'École Normale, de l'École des Postes et Télégraphes.
En 1899 l'adjonction d'un bâtiment annexe, comprenant notamment un atelier, fut réalisée.

En 1924 un deuxième atelier fut construit.
En 1927, l'école fut ouverte aux filles.

En novembre 1942, elle prit le nom de Collège Moderne

Evolution des effectifs durant les premières années :
1894/ 21 - 1895 /37 - 1896/55 - 1897/84
1901/129 - 1903 /155 - 1904 /168
1929/100 - 1933/150 - 1936/226- 1938/249 - 1940/205

 

 En 1944 l'école fut en partie détruite par l'aviation alliée . En effet le 16 août 1944 des avions américains bombardèrent par erreur l'établissement , faisant 15 victimes dans la population et d'important dégats . Le collège continua à fonctionner, avec de grandes difficultés, dans les bâtiments restants. La rentrée des classes eut lieu le 3 Novembre avec une fermeture provisoire de l'internat qui fut transféré en partie à l'école primaire .

 

1944 après le bombardement

Aprés guerre les effectifs fluctuèrent et de 1943 à 1946 l'école accueillit de 190 à 220 élèves, dont environ 150 internes .
En 1946 la ville sous l'impulsion du directeur M. Héraud porta tout son effort sur la reconstruction du collège.
La création d'une section technique donna à l'établissement une nouvelle appellation :
Collège Moderne et Technique

 

Reconstruction: pose de la première pierre.

 

 

En 1955, 300 élèves fréquentaient l'établissement dont 280 internes.
Des rénovations et de nouvelles constructions furent entreprises.

En 1958 il prit le nom de Collège National Moderne et Technique .

Dans les années 60, furent effectuées plusieurs phases d'agrandissements.
Deux ailes, comportant salles de classe et dortoirs, ont été construites

Quelques années plus tard, l'établissement va encore s'étendre à l'ouest, sur les terrains inoccupés.
En 1966-67, c'est carrément un nouveau lycée qui est en construction, salles de classe, gymnase, terrains de sport.
L'établissement devient alors Lycée Nationalisé Mixte .

Nb d'élèves: 1958/310 -1968/605 -1977/885 -2002/1200

 Les responsables administratifs

1884-1893 Monsieur ANDRE , premier Directeur
1893-1910 Monsieur CONIL
1910-1918 Monsieur THAON
1920-1924 Monsieur MENDEZ
1925-1930 Monsieur PEYRON
1930-1949 Monsieur HERAUD , premier principal
1949-1956 Monsieur GASTAUD
1956-1958 Monsieur MELOU
1958-1967 Monsieur CAZES
1967-1988 Monsieur CASTELLANET , premier proviseur
1988-1991 Monsieur VONIER
1991-1995 Madame DARROUX
1995-1999 Monsieur MAISONNEUVE
1999- Monsieur PORTE

 
Nouveaux ateliers
  M. Cazes, principal de 1958 à 1967  

 

Voir l'album photo du 30 ème anniversaire de la fondation de l'école
Site web du lycée éaboré par les élèves: www.ac-nice.fr/lorgues/
Site de l'amicale des anciens éléves : http://www.ancienseleves-lorgues.com

 

Fermer