Lorgues

Les pompiers

 " Le conseil municipal songea à doter la collectivité de moyens de protection contre l'incendie jusque-là inexistants. Le 10 aût 1851 fut décidé l'achat d'une pompe à incendie...en février 1852 on envisagea la création d'une compagnie de sapeurs-pompiers volontaires...mais ce n'est que le 10 août 1865 que fut inscrit au budget la somme de 1400 francs, complèment des 400 francs obtenus par souscription publique, destinée à l'achat de la pompe prévue exactement quatorze ans plus tôt ! "

" En 1941 fut enfin constitué un corps de pompiers volontaires recevant une indemnité de 200 francs par homme et par an ...
En 1946, en application de l'arrêté préfectoral du 7 juillet 1945, un corps de sapeurs pompiers de première intervention fut mis sur pied. Il comprenait un chef de corps et 8 hommes dotés d'un matériel prêté par l'État et entretenu par la ville. Celle-ci vota 6 200 francs pour le traitement annuel du chef ( 2000 francs), du mécanicien ( 1000 francs) et des sapeurs ( 400 francs). En 1947 on installa des bouches d'incendie pour un montant de 400 000 francs. En 1951 le Service départemental de lutte contre l'incendie attribua à la commune un camion citerne GMC, une Jeep, un Dodge et une moto pompe. La ville dut se munir en conséquence d'un garage en achetant la remise de Félicien Boyer au quartier Ste-Auxile. En 1969 elle acheta aussi une sirène pour remplacer celle qui datait de la guerre. D'autre part une réforme fondamentale eut lieu en 1958 par la fusion des sapeurs-pompiers et des sapeurs-forestiers, ce qui donna à Lorgues un effectif de 37 pompiers . "

( Extraits de Lorgues Cité Franche de Provence. Louis Nardin )

 
1958. Pompiers de Lorgues devant le GMC. Au centre avec le képi, Albert Mathieu qui fut lieutenant et le premier chef de Corps.

 

 Fermer