Lorgues

Maisons

 Extrait de Lorgues à Travers les Ages ­ Louis Nardin 1983

La première extension de Lorgues hors de ses remparts s'effectua à l'Est sur l'ensemble Place Saint-François ­ Place Neuve, et, au Sud d'abord à la place des Ormes puis à la Bourgade.

La puissance des Comtes-Rois de Provence et des Rois de France assurait en effet à la ville au XVIe siècle, une protection bien supérieure à celle de ses remparts. La classe noble et la bourgeoisie songèrent alors à utiliser leur richesse pour améliorer leurs conditions de vie. Sous l'influence de la Renaissance, tant française qu'italienne, elles furent incitées à copier et à construire un genre d'habitation beaucoup plus confortable et de belle architecture.

Les Rois René d'Anjou et François 1er ayant autorisé le comblement des fossés de la ville, les nouvelles constructions furent appuyées fortement aux remparts tout en ménageant devant leurs façades des espaces dégagés avec fontaines et arbres, choses inconnues et impossibles à établir dans la vieille ville. C'est ainsi que naquirent à l'Est la Place neuve et, au Sud, celle des Ormes, quartiers résidentiels, quartiers chics avec de belles maisons, de beaux hôtels particuliers.

Toutefois les nécessités de la vie courante imposèrent la juxtaposition à ces immeubles luxueux de demeures plus modestes pour des commerçants et des artisans, qui s'installèrent de préférence sur le côté Est de la Place Neuve et le côté Nord de la Place des Ormes./....

   Au Sud comme sur la partie Est les immeubles furent d'abord appuyés aux remparts, puis autour d'une place, dite des Ormes avec la fontaine du Révelin bien ombragée. Le quartier s'étendit ensuite vers le Sud et prospéra grâce aux facilités de circulation Est-Ouest et, en particulier, la création de la route permettant de joindre Draguignan à Brignoles, sans avoir à traverser, comme auparavant, la vieille ville si tortueuse ! Ce fut la Bourgade avec ses rues carrossables joignant dans le sens Nord-Sud à la nouvelle transversale : rue de l'Eglise (ex du Faucon), de la Trinité, du Collège (ex Malvallat). Elles sont croisées dans le sens Est-Ouest par des ruelles étroites, généralement pour piétons : ruelle de l'Eglise, de la Trinité, du Torrent d'Etienne, du Perron.

 

 

 

 histoire

 géographie

 patrimoine

collections

 messages

liens